Caprices de cuisine – Portrait d’entreprise

23 novembre 2022

 

Mélissa Vaillancourt a pris les rênes de Caprices de cuisine en juillet 2021. Depuis, elle s’affaire à diversifier l’offre, de la conception à la table, en misant sur le service à la clientèle. Rencontre avec Mélissa au sujet de son entreprise, qui a obtenu du soutien de la SADC de Baie-des-Chaleurs.

 

L’entreprise, en bref

Caprices de cuisine est une entreprise familiale qui propose une grande variété d’articles de table (vaisselle, verrerie, coutellerie, linge de table…), d’accessoires de bar et de cocktails, d’articles et d’appareils de préparation et de cuisson, de produits alimentaires, et plus encore. Dans sa volonté d’élargir son offre, elle compte même, dans ses locaux, un point de service d’Armoires Distinction. Caprices de cuisine attire de la clientèle de toute la Gaspésie, de Rimouski et du Nouveau-Brunswick.

 

En quoi votre entreprise se démarque-t-elle?

« On touche seulement la cuisine et on a plusieurs gammes de prix, pour avoir autant du haut de gamme que pouvoir répondre aux gens qui ont un plus petit budget, précise Mélissa. On a aussi réussi à aller chercher des artisans locaux qui fabriquent des accessoires spécifiques pour la cuisine. » L’entreprise propose, entre autres, des tabliers de FishNship – Les ateliers de Catherine Côte et de Lise Hudon, des couvercles en tissu pour les bols, sacs à lunch et napperons de La Découpe, et des produits du bois (cuillères, couteaux à pain) d’artisans de la région. Elle compte aussi des produits alimentaires locaux comme du chocolat à pâtisserie de Chaleur B Chocolat et des friandises de Chocolaterie & Confiserie Linda.

 

Pourquoi avoir choisi la voie de l’entrepreneuriat?

« Depuis que je suis jeune, je suis là-dedans, ayant été copropriétaire de plusieurs restaurants, explique Mélissa. Là, j’avais envie d’avoir un défi seule, de bâtir quelque chose de différent de la restauration, et on m’a offert cette opportunité. » Pour elle, la vente au détail constituait un beau défi à relever.

 

Qu’est-ce que le soutien de la SADC vous a apporté?

Pour l’achat de son entreprise, Mélissa a bénéficié du programme Stratégie jeunesse de la SADC, grâce auquel elle a obtenu un prêt à un taux d’intérêt concurrentiel. Elle a également reçu une subvention et un prêt de la MRC Avignon. Ces aides financières combinées lui ont donné un grand avantage : « je n’ai pas eu à faire d’emprunt personnel ». Et elle ajoute : « j’ai aussi pu avoir un soutien de salaire pendant la première année [grâce au programme Soutien au travail autonome, offert par la MRC et Emploi-Québec]. »

 

Parlez-nous d’un « bon coup » dont vous êtes fière comme entrepreneure.

« Depuis deux semaines, on a une boutique en ligne accessible, mentionne fièrement Mélissa. C’est moi et mon bras droit, Steven Couture [son fils aîné], qui l’avons mise en place. On y travaille encore. Il y a 400 produits à ce jour. » L’entrepreneure se dit également très fière de l’implication de ses trois enfants dans la boutique et du travail accompli en service à la clientèle avec la firme gaspésienne Audace.

 

Quel conseil donneriez-vous à une personne qui souhaite se lancer en affaires dans la Baie-des-Chaleurs?

« Foncer! », dit Mélissa sans hésitation. « On est souvent arrêtés. Les gens nous conseillent d’aller doucement, de laisser les choses venir par elles-mêmes, mais il faut foncer! La détermination change tout dans ce qu’on est en train de bâtir. Il faut croire en soi, ne pas s’en faire avec ce que les gens disent. La confiance, c’est le meilleur outil. »

 


 

À propos de Mélissa Vaillancourt

Ayant travaillé une vingtaine d’années dans des postes de direction pour la bannière Subway, Mélissa s’occupait de la mise en place opérationnelle de chaque restaurant et de la gestion des ressources humaines. Depuis juillet 2021, elle relève avec brio le défi d’exploiter un commerce de détail : Caprices de cuisine.